Historique

50 ans d’histoire

Le Syndicat des Employé(e)s de Vidéotron Ltée a été fondé à la fin des années 50.

À l’origine, la section locale ne regroupait que les techniciens. Environ 30 ans plus tard, le personnel administratif s’est regroupé sous la bannière du 2815.

Au fil des acquisitions de Vidéotron ltée, le 2815 s’est enrichi des fusions à d’autres sections locales, tel que les syndicats de CF Cable TV, d’Intervision, de Cablespec, de Télécâble, de Vidéotron Télécom et Cable Laurentien.

Depuis ce conflit qui a marqué en 2002-2003 les relations de travail et l’histoire syndicale au Québec, tant par sa longévité que par la détermination des membres, le SEVL2815 porte fièrement la réputation de symbole de la résistance à la sous-traitance.

De grandes réalisations

– Développement de notre expertise technologique en tant que spécialistes des télécommunications

– Évolution de la qualité de nos emplois et progression de nos acquis

– Protection et sauvegarde d’emplois de qualité en région

– Nivellement des écarts normatifs et salariaux entre les bassins d’emplois traditionnellement féminins et masculins

– Luttes pour la sécurité d’emploi et bataille contre les clauses orphelins

– Résistance à la sous-traitance

Mon syndicat et moi

Mon syndicat est affilié au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et à la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ).

Je suis l’un des 3100 membres fiers et actifs du SEVL2815.

Je participe aux assemblées générales! Elles sont décisionnelles et je ne veux céder à personne mon pouvoir de décision.

Ma structure syndicale est solide. Elle est composée d’une quarantaine de délégués, élus par leur département, et sept membres au comité exécutif, élus par l’ensemble des membres.

Je tiens mon délégué informé. Son rôle est de me représenter, de répondre à mes questions et de participer à la prise de décision par le biais du Conseil syndical. Mon délégué est aussi le porte-parole du Comité exécutif.

Le rôle de mon comité exécutif est de tous nous représenter auprès de l’employeur et de veiller à l’application de notre convention collective.