Votre source d’information… Vraiment ?!

Dans le cadre du début de la négociation sur le renouvellement de la convention collective, l’employeur a mis sur pied ce qu’il appelle une « Zone de communication – Votre source d’information » dans lequel apparaît un volet Édition spéciale négos.

L’employeur prétend être « VOTRE SOURCE D’INFORMATION » et ce n’est pas banal !

L’employeur vous indique subtilement qu’il est « votre » source d’information mais pourtant, c’est votre syndicat qui négocie vos conditions de travail et qui devrait être celui qui vous informe.

Une question se pose : Est-ce le rôle de l’employeur de communiquer avec les employés syndiqués sur l’état des négociations de leurs conditions de travail ?

Il est plutôt rare d’assister à ce genre de stratégie de communication et pour cause !  En effet, le Code du travail interdit à l’employeur de faire de l’ingérence dans la conduite des affaires syndicales – notamment en période de négociation.

Bien qu’il ne lui soit pas complétement interdit de communiquer directement avec les personnes syndiquées, la très grande majorité des employeurs ne s’aventurent pas sur cette pente glissante. Puisqu’il n’y a qu’un pas entre l’information et l’opinion qui serait assimilée à de l’ingérence, surtout que l’intérêt de l’employeur n’est pas de maintenir ni d’augmenter vos conditions de travail mais d’augmenter son bénéfice et celui de ses partenaires.

Pour respecter le Code canadien du travail, l’employeur doit donc faire preuve d’une grande retenue et d’une très grande prudence lorsqu’il désire communiquer des renseignements dans le cadre d’une négociation collective. Pourquoi alors risquer les dérapages et les conséquences négatives sur les séances de négociation ? Pourquoi s’exposer à des plaintes d’ingérences ? Quel avantage en retire-t-il, sinon celui de se créer un pouvoir d’influence ou encore d’installer une division parmi nous. Ne soyez pas dupes, cette stratégie est en place depuis plusieurs mois.

En terminant, nous vous encourageons à prendre connaissance régulièrement de nos communiqués, dont le premier est prévu dès le début de la semaine prochaine. Nous sommes les gardiens de vos droits et notre objectif est de maintenir et améliorer vos conditions de travail. Cela a toujours été notre engagement et nous comptons le remplir encore cette année.

Restons solidaire devant les stratégies de l’employeur.

Au nom du Comité de négo,

Nick Mingione, président

Syndicat des employés de Vidéotron Ltée SEVL-SCFP-2815