La rentrée

Consœurs, Confrères,

Après un bel été et quelques semaines de vacances, nous sommes tous de retour au boulot. Je vais prendre quelques minutes de votre temps avant le weekend afin de vous partager quelques informations sur la politique de vaccination, les mises à pied effectuées en début de semaine ainsi que les dossiers syndicaux que nous allons entamer prochainement. Aussi, nous allons faire état de la réalité qui est propre à chacun des secteurs.

En premier lieu, mercredi dernier l’Employeur a communiqué une politique sur la vaccination de ses employé(e)s par l’entremise de Québecor. Il est important de comprendre que nous n’avons pas été informés préalablement de cette politique et qu’aucun échange sur le contenu et la portée de celle-ci a eu lieu avec vos représentants syndicaux. Plusieurs d’entre vous nous ont aussi informés que l’Employeur a fait des rencontres d’équipe pour annoncer qu’il y aura des conséquences pour ceux qui ne seront pas vaccinés. Et pourtant, il est clair que nous sommes toujours vos représentants légaux. Il est important de préciser que certaines informations partagées uniquement avec certains employés ne vous ont pas été communiquées et du même fait, n’ont pas été mentionnées dans la politique. D’ailleurs, la semaine prochaine, nous allons discuter avec l’Employeur sur la possibilité d’établir des mesures d’accommodement qui respecteraient les droits de chacun vis-à-vis la vaccination obligatoire. Je crois qu’il y a moyen de trouver des solutions alternatives à l’application aveugle de cette politique.

En deuxième lieu, il y a eu, malheureusement, une centaine de postes abolis à l’intérieur de l’entreprise. Sur ces 124 coupures, 10 postes font partie de notre unité d’accréditation. Vos représentants syndicaux ont été présents pour les accompagner, ainsi, les dossiers pourront suivre leur cours normal. Nous allons reparler de nos tâches, de notre juridiction et de notre participation à la protection de nos emplois dans un autre communiqué. N’oubliez pas que ces mises à pied sont des coupures financières. Vous pouvez le constater, ce n’est pas le travail qui manque.

Finalement, pour les chantiers à venir, la médiation de griefs devant le service de médiation fédéral débutera mardi de la semaine prochaine en matinée. Aussi, comme vous vous y attendiez après chaque signature de convention, l’exécutif mandatera sous peu le comité d’élections afin de procéder au lancement du processus électoral de notre structure syndicale. Tous les postes seront au ballotage, de la présidence aux délégués. Une communication suivra prochainement pour vous informer en détail des étapes à suivre. De plus, même si ça vous concerne moins, nous débuterons la ronde de négociation avec l’accréditation de nos consœurs et confrères du Secteur Laurentien à Gatineau.

Enfin, nous allons vous communiquer le fruit de nos rencontres et vous informer, dès la semaine prochaine, des autres sujets qui nous préoccupent autant sur un volet personnel que syndical.

Restons plus que jamais solidaires même si nous avons un contrat de travail signé, protégeons nos tâches, car nous ne sommes pas à l’abri des mises à pied.

Solidairement,

Nick Mingione, Président du SEVL-SCFP-2815