Sondage vaccination

Consœurs, Confrères,

Tel que mentionné dans la dernière communication, nous avons rencontré l’Employeur concernant sa politique de vaccination. Nous avons fait part que, à la base, nous sommes en faveur de la vaccination. En effet, il s’agit d’une mesure efficace pour diminuer l’impact du virus sur la population, augmenter la sécurité dans les milieux de travail et éviter d’engorger davantage le système de santé.

En ce qui concerne les milieux de travail, rappelons qu’il est de la responsabilité de l’Employeur d’assurer un environnement exempt de risque pour la santé et la sécurité des travailleuses et travailleurs. Par ailleurs, bien que les tribunaux n’aient toujours pas tranché cette question de façon précise, il est possible que la Charte protège le droit de ne pas se faire vacciner. Rappelons que cela n’a pas pour effet d’éliminer toutes les conséquences d’un tel choix, mais nous devons, par prudence, tenter de trouver des solutions en attendant le résultat des différentes contestations.

Or, pour trouver un terrain commun qui balance les droits des uns et les droits des autres, nous devons travailler à accommoder les membres qui ne désirent pas se faire vacciner. En matière d’accommodement, rappelons que l’ensemble des intervenants (membres, Syndicat et Employeur) doivent participer à cet effort d’accommodement. Ces efforts ne doivent pas être excessifs pour les différents intervenants.

À ce propos, l’Employeur n’est pas fermé à faire des accommodements. Pour bien cibler la hauteur des accommodements, il apparait raisonnable que l’Employeur effectue un sondage pour établir combien de personnes devront être accommodées. Cela permettra aux partis d’établir des balises qui permettront d’appliquer les règles d’accommodements nécessaires au respect des droits individuels de chacun.

Finalement, nous arrivons à la conclusion qu’avant de mettre en place certaines mesures d’accommodement, il faut savoir quel est l’état des lieux. Nous vous encourageons donc à répondre au sondage de l’Employeur qui vous parviendra sous peu et dont les résultats seront partagés avec le Syndicat. Ces résultats permettront aux partis de bien évaluer les solutions à mettre en place. Nous sommes d’avis que plus les informations seront précises, plus les mesures accommodements seront satisfaisantes. Sachez que l’Employeur est tenu à la confidentialité des renseignements divulgués. Il doit utiliser ses informations uniquement pour remplir ses responsabilités, notamment celle d’assurer un environnement de travail sécuritaire.

Merci de votre collaboration !

Nick Mingione, Président du SEVL-SCFP-2815