Preuve de vaccination : la suite !

Consœurs, Confrères,

Le présent communiqué fait suite à celui de l’Employeur. En lien avec celui-ci, nous désirons vous informer de vos droits, mais aussi, de ceux de l’Employeur dans ce contexte particulier.

Dans un premier temps, nous vous invitons, encore une fois, à vous faire vacciner. Cela demeure la façon la plus efficace de vous protéger et de protéger vos collègues. C’est également un complément aux autres règles sanitaires implantées en collaboration avec notre Comité syndical de santé et sécurité au travail. Tel que mentionné lors de notre dernier communiqué, nous sommes d’accord que l’Employeur sonde les employé(e)s afin de connaitre le niveau de gens vacciné. L’objectif est de prendre connaissance de l’état des lieux dans le but de se préparer et de développer une stratégie organisationnelle pour permettre à tous et chacun d’exercer leur travail en sécurité et dans le respect de leurs droits. Ainsi, nous vous encourageons à divulguer votre situation.

Cela dit, c’est notre rôle de vous aviser que le cadre légal actuel ne permet pas à l’Employeur d’exiger sans distinctions, les preuves de votre vaccination, spécifiquement sous la forme qu’il le fait. L’Employeur prévoit également conserver ces informations durant plusieurs mois, ce qui n’est pas permit, ni nécessaire. Nous ne pouvons pas l’empêcher de demander ou lui interdire cette façon de faire. Cependant, votre Syndicat déposera dans les prochains jours les griefs nécessaires visant le respect des lois en vigueur et le respect des droits individuels et collectifs.

Solidairement,

Nick Mingione, Président du SEVL-SCFP-2815