Suspension cavalière de six (6) techniciens non vaccinés à l’aube des Fêtes

Consœurs, Confrères,

Vidéotron nous a avisé ce matin que six (6) techniciens non vaccinés seront suspendus à partir d’aujourd’hui. Cette décision est critiquée par le Syndicat, qui rappelle qu’il y a d’autres moyens de gérer des situations comme celles-ci.

C’est avec surprise et consternation que nous recevons cette regrettable décision. Cette politique concernant les non-vaccinés devait entrer en vigueur le 10 janvier prochain. Nous pouvons seulement souligner le manque de cœur et de jugement de la part de l’employeur à l’aube des Fêtes. Plus important encore, il y a d’autres façons plus humaines de gérer une telle situation. On a juste à s’inspirer du système québécois de la santé.

En effet, les personnes salariées non vaccinées du système de santé doivent se faire tester régulièrement afin de garder leur travail. Ces personnes travaillent auprès d’une clientèle beaucoup plus vulnérable et aucune d’entre elles n’a perdu son travail pour ce motif.

Pourquoi ne pas avoir simplement opter pour tester les travailleurs régulièrement? Cette décision surprise est cavalière et incompréhensible en pleine pénurie de main-d’œuvre. Pourquoi ne pas attendre de voir le contenu de la loi fédérale qui obligerait la vaccination pour l’ensemble des travailleuses et des travailleurs de juridiction fédérale mais qui pourrait aussi prévoir des mesures alternatives à la perte d’emploi? À l’aube des fêtes, notre employeur prend des airs d’intimidateur et d’autocrate au lieu de chercher d’éventuelles alternatives pour les salariés non vaccinés.

Le SEVL-SCFP-2815 considère la vaccination comme un moyen essentiel pour combattre la pandémie mais déplore le manque d’empathie dont fait preuve l’employeur en refusant de tenir des discussions sur les solutions à mettre place pour maintenir tous les salariés en emploi.

Au nom du Comité exécutif,

Nick Mingione

Président du SEVL-SCFP-2815