Bonjour à vous tous,

Le temps des fêtes est finalement à nos portes, ce moment tant attendu de l’année pour un repos bien mérité tout en profitant de la présence de nos proches.

Nous étions bien conscients qu’avec le début des négociations, l’année 2019 serait une année très chargée.  Il y a bien entendu eu le début de notre négociation ainsi que plusieurs changements dans notre milieu de travail. En effet, il y a eu les lancements de produits comme Fizz et Helix, deux produits pour lesquels nous sommes en droit de poser plusieurs questions, particulièrement concernant l’interprétation de plusieurs clauses de la convention collective concernant l’utilisation de la sous-traitance par l’employeur.

De plus, nous constatons l’arrivée de partenaires qui prennent de plus en plus de place, et ce, au détriment du personnel syndiqué que nous représentons. Le discours de l’employeur demeure positif, voir séduisant quant à la place que nous allons occuper, mais force est de constater que les gestes se font encore attendre.

Malgré cela, nous devons demeurer critiques face aux arguments de l’employeur. C’est pourquoi que nous avons fait nos propres recherches et enquêtes pour être en mesure de mieux comprendre les changements technologiques et ainsi permettre l’application des clauses de conventions collectives, mais aussi de négocier leur mise à jour et d’en ajouter de nouvelles. 

Durant cette période, nous vous demandons de rester à l’affût de toute action de l’employeur pouvant avoir un impact négatif sur le climat de travail. Même si nous sommes en train de la renégocier, la présente convention collective continue de s’appliquer, et ce, jusqu’à l’entrée en vigueur de la prochaine. II est primordial que ce soit le cas. Tel que souvent mentionné, vous êtes nos yeux et nos oreilles.

Par ailleurs, nous sommes conscients que votre travail n’est pas facile en cette période de pénurie de main-d’œuvre. Nous sommes d’avis que malgré un roulement continu de personnel et malgré plusieurs abolitions de postes, nous demeurons la meilleure solution pour l’employeur. Pour ce faire, il serait grand temps qu’il cesse de vous exclure des postes d’avenir, soit en augmentant les prérequis scolaires ou encore en appliquant de nouvelles règles qui trop souvent vous empêchent d’avoir accès au Vidéotron de demain. Vous avez pourtant, dans bien des cas, effectué la majorité des tâches de ces nouvelles fonctions et participer à la mise en place des différents secteurs et ce pendant plusieurs années.

Néanmoins, il ne faut surtout pas se laisser abattre par ce sombre constat. Les négociations se sont conclus pour 2019, soit le 12 décembre dernier, avec une mise au point des positions respectives en ce qui concerne l’ingénierie. Bien qu’il existe un certain écart, nous sommes confiants que des rapprochements pourraient avoir lieu en début d’année. Espérons que la pause du temps des fêtes permettra une mise en perspective qui favorisera une entente sur plusieurs éléments discordants. Au retour des fêtes, les rencontres débuteront dès le 14 janvier 2020.

Sur ce, en mon nom et celui de votre structure syndicale, nous vous souhaitons un joyeux temps des fêtes et une bonne et heureuse année.

Nick Mingione, président

Syndicat des employés de Vidéotron Ltée SEVL-SCFP-2815

À TOUS LES MEMBRES DU SEVL-SCFP-2815

Région OUEST et Secteur Laurentien

Comme à chaque année, les parties s’entendent – dans le but de faciliter de part et d’autre la prise de vacances – pour suspendre les délais prévus aux articles 28 et 29 de nos conventions collectives.

Durant cette période, les parties prorogent l’application des articles touchant les griefs (art. 28) et les arbitrages (art. 29) pour la période débutant le 21 décembre 2019 et se terminant le 12 janvier 2020 inclusivement.

Donc, cela veut dire que pendant la période visée, l’Employeur et le Syndicat « figent » leurs obligations et droits respectifs et qu’ils les remettront en force le 13 janvier 2020.

Pour plus d’explications, n’hésitez pas à consulter vos délégués.

Nick Mingione, président

Syndicat des employés de Vidéotron Ltée SEVL-SCFP-2815

Bonjour à vous tous,

Nous avons eu récemment l’occasion de venir vous voir dans vos régions respectives lors de la tournée d’assemblée 2019.

Dans un premier temps, il est primordial de souligner votre présence massive aux assemblées et surtout de vous en remercier. Les membres de l’exécutif ont été impressionnés, car vous nous avez témoigné de façon impressionnante votre intérêt et votre implication.

Faits Intéressants

Lors de notre grande tournée d’assemblée, plusieurs ont eu un choc de l’étendu des changements qui s’en viennent. Plusieurs étaient également excessivement reconnaissant que le syndicat ait partagé sa lecture de ce qui se dessine. En ce sens, vous avez été nombreux à exprimer votre gratitude quant à la façon de l’apporter aux membres de sorte que plusieurs échangent et débats ont pu se faire directement entre nous de façon ouverte et franche.

Dire la vérité, ce n’est pas faire peur.

Vous avez été nombreux à nous mentionner que l’employeur aborde très peu les impacts de l’arrivée des nouvelles technologies sur nos emplois actuels mais aussi sur les opportunités d’emplois futurs. Les informations sont souvent transmises dans des vidéos ou communiqués unidirectionnels qui ont l’apparence d’une campagne de séduction. Vous avez bien raison de souligner que la reconnaissance ne doit pas juste être faite en paroles mais aussi en action.

En effet, par l’entremise de nos présentations, des discussions et des débats que nous avons eus, nous avons ensemble pris conscience de la réalité qui nous frappe. Nous avons constaté que nous vivons toutes et tous ces changements à différent degré mais que nous sommes tous dans le même bateau.

Ces assemblées ont renforcé l’idée qu’il est rendu le temps de se prendre en main, de prendre notre place et d’embrasser ces changements. Il faut profiter des opportunités qui vont se présenter et réaffirmer à l’employeur que nous avons des droits et que nous sommes essentiels à la réussite de la compagnie.

Vidéotron se transforme notamment par de nombreux changements technologiques, avec de l’automatisation, de l’intelligence artificielle et de la virtualisation. Ces changements prennent de plus en plus de place et ils toucheront chacun d’entre nous à différents moments. Ces effets commencent déjà à se faire sentir, vous n’avez qu’à regarder autour de vous.

Les constats

  1. Nous sommes en faveur d’un meilleur encadrement des tâches dans notre juridiction.
  2. Nous ne voulons pas la nécessairement l’élimination de la sous-traitance, mais nous voulons restructurer son utilisation.
  3. Nous voulons recevoir la formation et les qualifications nécessaires pour suivre l’évolution et participer activement à la réussite de la compagnie.
  4. Nous voulons réaffirmer que même si on les qualifie de « partenaire d’affaire », quelqu’un d’autre qui effectue des tâches couvertes par notre juridiction est soit un sous-traitant, soit quelqu’un de non-syndiqué qui contrevient à nos certificats d’accréditations.

La réalisation de ces constats devra passer nécessairement par un meilleur plancher d’emploi ainsi qu’une mise à jour des fonctions et un resserrement de l’utilisation de sous-traitants, de cadres ou de tous autres professionnels qui effectuent nos tâches. Il faudra donc que nos membres reçoivent une formation prioritaire pour faire face à l’évolution technologique et ainsi être réellement associés à l’évolution dans le champ traditionnel d’opération de la compagnie.

Nous comprenons qu’il y aura un virage mais nous devons trouver des moyens pour qu’il ait lieu avec nous.

Agilité et flexibilité

Nous comprenons que l’employeur désire plus d’agilité – terme fortement à la mode pour les employeurs – et de flexibilité pour faire face aux changements. Cela dit, nous sommes déçus qu’il préfère ne pas respecter certaines clauses de juridiction et de sous-traitance au lieu d’aménager la convention actuelle. Nous avons pourtant toujours été au rendez-vous. Peut-il en dire autant?

Être plus flexible et plus agile ne doit pas rimer avec perte de postes au profit de non-syndiqués et de sous-traitants ou avec une perte d’expertise au profit des « partenaires ». Revendiquer la préservation des emplois actuels et futurs fait partie de notre mission pour assurer des emplois de qualité pour nos membres actuels et futurs.

En terminant, nous avons besoin de vos yeux et vos oreilles pour nous tenir le plus informé possible des changements qui s’opèrent. Soyez donc unis, mobilisez vos collègues pour supporter le comité de négociation et restez vigilant et solidaire.

Mettons nos divergences de côté, afin de ne pas aider l’employeur à nous diviser. N’oubliez pas que ce sont souvent les petits gestes au quotidien qui font plaisir et qui ferrons souvent la différence. Continuez à vous vêtir de bleu !

OUI AUX CHANGEMENTS MAIS PAS SANS NOUS !!

Nick Mingione, président

Syndicat des employés de Vidéotron Ltée SEVL-SCFP-2815