Bonjour à tou(te)s,

Nous avançons vers la fin du mois de septembre et pour la plupart d’entre nous, le retour au travail est chose faite. Nous souhaitons que cette période de vacances ait été profitable, surtout après un printemps difficile.

Nous vous proposons une courte rétrospective des faits saillants des derniers mois.

Échec de la tentative d’un blitz de négociations avant l’ajournement estival

Nous avons tenté une ultime approche avec l’Employeur pour en arriver à une entente sur les points majeurs. Nous poursuivions l’objectif d’en arriver à une entente de courte durée et ainsi permettre aux parties de renégocier une future entente en prenant compte de la nouvelle réalité issue des conséquences de la pandémie. Malheureusement, aucune offre sérieuse n’a été faite par celui-ci. Bien que déçu que l’Employeur n’ait pas sérieusement tenté de s’entendre avant l’été, nous retournerons sous peu à la table de négociation pour poursuivre notre travail.

Changement de porte-parole patronal

Vers la mi-juillet, nous avons appris le départ inattendu Mme Isabelle Blais, porte-parole patronale à la table de négociation. Nous avons espéré que cela ne cause pas de délai vu la possibilité que le directeur, M. Alexandre Dubois, puisse prendre la balle au bond. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Dans le courant du mois d’août, nous avons reçu l’annonce que M. Martin Dalpé, qui était directeur principal des relations de travail chez TVA, viendra porter main forte et remplacera Mme Blais.

Le 10 septembre, accompagné de Martin Larose, qui est notre conseiller syndical ainsi que notre porte-parole a la table de négociation, nous avons rencontré à nos bureaux, M. Dalpé, Mme Marie-Hélène Pelletier, vice-présidente aux ressources humaines et M. Dubois, directeur des relations de travail. Lors de cette rencontre, les parties se sont rapidement entendues sur l’importance de reprendre les négociations et d’accélérer la cadence. Nous devrions débuter à la mi-octobre, le temps que M. Dalpé s’approprie le dossier.

On poursuit malgré tout le travail

Malgré l’échec du mois du blitz de négociation du mois de juin, il y a eu une approche avec la haute direction en comité restreint, soit des opérateurs et des membres de l’exécutif. L’objectif étant d’expliquer les attentes respectives visant les principaux enjeux de notre négociation. Ces rencontres se déroulent sur un ton respectueux et nous permettent d’explorer des pistes de solutions qui répondraient aux attentes des deux parties. Nous sommes actuellement en train de planifier une prochaine rencontre. Soyez assurés que votre comité de négociation recevra ces précieuses informations afin de poursuivre son travail.

Télétravail

Par ailleurs, nous aurons une rencontre concernant le télétravail le 1er octobre prochain. Comme vous le savez, le télétravail est maintenu jusqu’en janvier. Nous aimerions définir les balises pour les prochains mois.

En terminant, nous allons donc poursuivre notre travail au niveau des négociations tout en continuant de nous assurer du respect de la convention collective en vigueur. Nous vous demandons de rester vigilant et de continuer à soutenir votre comité de négociation ainsi que votre comité exécutif et vos délégués.

La période estivale étant derrière nous, nous augmenterons la publication de communiqués pour vous tenir informés des développements.

OUI AUX CHANGEMENTS, MAIS PAS SANS NOUS!

Nick Mingione, président du SEVL-SCFP-2815

Consœurs, Confrères,

En ce temps de pandémie relié à la COVID-19, nous avons toutes et tous vécu une situation totalement inconnue. Cette crise sanitaire a d’ailleurs apporté son lot d’inquiétude pour la plupart d’entre nous. Cependant, malgré tout cela, la grande majorité des membres du SEVL-SCFP-2815 sont privilégiés de ne pas avoir eu à se tracasser en raison d’une perte d’emploi ou de revenu.

Par conséquent, le Conseil Syndical du SEVL-SCFP-2815 a adopté à l’unanimité une résolution afin de s’inspirer de d’autres sections locales du secteur des communications et de venir en aide à des personnes qui ont été moins chanceuses que nous. C’est pourquoi que nous avons fait des dons à diverses œuvres caritatives dans toutes les localités couvertes par notre certification d’accréditation.

Voici la liste des organismes :

  • Moisson Lanaudière
  • Moisson Montréal
  • Moisson Laurentides
  • Moisson Laval
  • Moisson Granby
  • Moisson Rive-sud
  • Moisson Outaouais
  • Moisson Sud-ouest
  • Moisson Estrie

Soyez prudents et restez en sécurité !

Au nom du Comité exécutif,

Nick Mingione, président du SEVL-SCFP-2815

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Québec, le 9 septembre 2020 – La 18e Journée mondiale de la prévention du suicide (JMPS) se tiendra le 10 septembre 2020 sous le thème Ensemble pour prévenir le suicide. Avec la possibilité d’une deuxième vague de la pandémie, l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) sollicite chaque acteur de la société à resserrer le filet de sécurité autour des personnes qui pourraient être plus vulnérables. Dans un souci de prévention du suicide, le gouvernement doit poursuivre ses efforts et ses investissements en matière de santé mentale.

« La pandémie ne semble pas s’accompagner d’une hausse de suicides au Québec. En revanche, la situation a engendré une augmentation de la détresse psychologique et des symptômes de troubles mentaux, deux facteurs de risque qui peuvent être associés au suicide. Nous interpellons donc nos élus afin qu’ils renforcent le soutien psychologique offert aux Québécois. Cela nous paraît prioritaire », a indiqué Jérôme Gaudreault, directeur général de l’AQPS.


La crainte d’une deuxième vague, la perspective de contracter la maladie et d’infecter d’autres personnes, les conséquences financières, le surmenage ou les barrières d’accès aux soins font partie des éléments qui peuvent avoir des répercussions sur la santé mentale des individus. L’AQPS se préoccupe notamment des personnes qui vivaient déjà de l’isolement avant la COVID-19, de celles qui sont vulnérables au suicide ou des personnes ayant des problèmes de santé mentale. Une attention doit également être portée aux travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux et à ceux des milieux de soin ou d’hébergement pour aînés.

Espoir et résilience

L’AQPS tient à transmettre un message d’espoir et de résilience. « Jusqu’ici, les Québécois ont fait preuve de persévérance et de solidarité. Ils ont réussi à trouver des façons de demeurer en contact, notamment grâce aux technologies. Cela fait partie des facteurs de protection, éléments essentiels pour prévenir le suicide. Il est nécessaire de nous rappeler que nous avons de grandes forces et une capacité importante d’adaptation. La situation est temporaire et il est possible de retrouver un équilibre dans cette nouvelle réalité. Nous avons vécu des difficultés, mais cette crise a également révélé certaines de nos forces individuelles et collectives », a poursuivi Jérôme Gaudreault. Si la situation devient trop lourde et qu’on sent que nos forces diminuent, il ne faut pas attendre pour demander de l’aide. Les intervenants des centres de prévention du suicide, de la ligne 1 866 APPELLE (277-3553), des centres de crise et de la ligne Info-Social 811 peuvent nous soutenir.

Souligner la Journée mondiale

Pour souligner la JMPS, l’AQPS invite les Québécois à allumer une chandelle le 10 septembre pour démontrer leur appui à la prévention du suicide, leur soutien aux endeuillés par suicide ou en souvenir d’un être cher. Les citoyens et les organisations peuvent contribuer au renforcement du filet humain en posant des gestes simples comme appeler, texter ou visiter un proche qui semble affecté par la pandémie ou offrir du soutien à une personne de leur entourage. Des messages de sensibilisation seront disponibles sur la page Facebook de l’AQPS.

À propos de la JMPS et de l’AQPS : www.aqps.info

Besoin d’aide pour vous ou un proche

1 866 APPELLE (277-3553), disponible 24/7, partout au Québec.

source : https://www.aqps.info/nouvelles/aqps-invite-gouvernement-les-citoyens-resserrer-666.html